• Accueil
  • > Recherche : greenline 33

Résultat pour la recherche 'greenline 33'

vues personnelles

csm_vieux_port_6a94411234

Le Greenline 33 …

 

IMG_0616

Le GL33… un petit trawler confortable de 10 m doté d’un VW Marine de 165 cv avec, comme programme:
Venise, la Slovénie (côte istrienne), la Croatie (Istrie, iles de Korcula, Hvar, Brac, Mljet, Split, Dubrovnik), le Montenegro, l’Albanie, la Grèce (Corfou, les îles Ioniennes, Canal de Corinthe, Delphes, Athènes, Aegine, Hydra, les îles Saroniques) l’Italie (le contournement difficile du sud de la botte par le canal d’Otrante et détroit de Messine, les iles Eoliennes, Rome, Pompei, la côte almafitaine, les îles Pontines, Elbe) et la Corse de long en large.

Le Greenline 33 ... dans 10 croisière mediterranée janvier 2012 aurore-cordage

Programme réalisé avec Lola, chienne familiarisée avec la mer: elle s’endort au premiers balancements du bateau !

Les catégories de ce blog s’empilent chronologiquement, il faut donc descendre en bas de page pour commencer la lecture, bonne visite !

forumNouveau: Consultez, participez au forum dédié au Greenline: Tout sur les équipements, les problèmes et leurs solutions les demandes d’achat, de location ou de vente, la vie à bord et les croisières ….   http://greenline.free-bb.fr/

Tour de Corse en bateau Greenline 33, Juillet 2015

 

000 tour corse

3 juillet 2015, mer belle, temps calme, 3 semaines de liberté devant nous, l’eau et les victuailles calés dans les « fonds » nous larguons les amarres du Vieux-Port de Bastia à 7h45 en direction du port de Solenzara, préparatoire aux futures criques, baies, anses qui égaieront nos soirées de ce tour de Corse « dans le sens des aiguilles d’une montre » .

001 03:07:15Après 53 Nm sans relief nous stoppons les machines a 15h 35 (6/7 knts a 1750 t/m, 4,2 litres de GO /h). À éviter : être placé par la capitainerie sur le ponton des yachts, 2 raisons à cela: la première est d’ordre vexatoire car dans une conception aristocratique de la plaisance mieux vaut être grand que petit, fort que fragile etc… La seconde relève du confort: la climatisation (prestation standard sur les yachts modernes) a besoin d’un flux d’eau constant pour délivrer sa fraîcheur. Il s’ensuit un glougloutage de fontaine qui vrille les tympans en trempant les meilleurs tempéraments. Bien que petit je revendique la quiétude et après un affrontement courtois mais ferme, le yachtman and woman déposèrent les armes en acceptant de dormir sans frigo !

4 Juillet, ça y est, nous y sommes: nous débordons le golfe de Pinarellu, dépassons le golfe de Porto Vecchio, laissons sur notre tribord le golfe de Santa Giulia (ex club med, abandonné aux plasticages) pour nous blottir au creux de la Rondinara, crique juste assez ouverte pour laisser quelques privilégiés apprécier ses contours intimes et accueillants !!! -)

008 04:07:15

 006 05:07:15

Une crêpe au resto de la Rotondina, quelques bains dans l’eau turquoise, et la nuit sera douce.

5 juillet, on remonte l’ancura marina a 9h et par mer belle faisons cap vers l’île de Cavallo et plus précisément la cala Zeri, petite saignée dans les roches ocres émoussées par les embruns.

011 05:07:15  022 05:07:15La majesté du site a également été apprécié par quelques fortunes qui installèrent leur campement d’été au nez de l’administration. Ici pas de loi littorale pour assagir les ardeurs des bâtisseurs du show biz et autre CAC 40 ! Grâce au ciel (a défaut des autorités chargés de veiller aux respect des lois) les architectes qui ont sévis ont bon goût et les propriétés sont agréablement intégrées au site et bien qu’elles enlèvent le caractère sauvage des lieux, elles restent respectueuses de la beauté du décor naturel.

020 05:07:15

Attention, aborder la plage avec l’annexe est reproché par le vigile en faction ! Il  recommande le ponton voisin prétextant l’harmonie du site. Nous quitterons ce décor magique mais par trop policé le lendemain après une nuit ventée mais les fonds de sable résistent bien.

  021 05:07:15

6, 7, 8 juillet, petit détour sur la Maddalena en Sardaigne mais alors que nous souhaitions errer au gré de nos envies, un coup de vent nous contraint à 3 jours de port dans la Cala Mangiavore.

025 06:07:15 

Une location de Fiat 500 pour découvrir deux îles (avec Caprera) et la Cala Spalmatore, délicieuse plage ombragée.

026 06:07:15

Cependant pas de lieux pour se restaurer dans l’île, car il faut éviter les restaurants ! C’est ici qu’une restauratrice désolée et compatissante sur la qualité de sa prestation nous offrit le « repas » malgré nos sincères et polies dénégations. Nous y reviendrons tous les matins pour d’excellents cafés- macchiato !

9, 10 juillet, nous réglons notre place, 028 09:07:15quittons l’endroit sous force 4 puis passons sous le pont qui relie Madallena à Caprera pour rejoindre Lucas, le sympathique capitaine du Porto Massimo. Pour un tarif inférieur à Mangiavore nous nous trouvons dans un petit décor soigné couleur locale tendance chic. TRÈS agréable accueil, nous reviendrons. Avons croisé « Bobby » policeman londonien nouvellement retraité ayant opté pour l’acquisition d’une vedette des années 80 de 46 pieds. Pas chère la vedette et confiant le Bobby.

038 09:07:15

Il est convaincu être autorisé à quitter l’Italie à bord de son yacht dans une …. vingtaine de jour, une fois les formalités expédiées puis suivre les canaux français jusqu’à admettre que le tirant d’air est inférieur à la hauteur du pont. A cet instant tragique, convaincre un transporteur de charger sa vedette de 5m de haut pour 4,5 de large jusqu’à London on the Thames ! Devant une bonne bière je me suis entendu les encourager d’un Good Luck mais la mer révèle souvent des enthousiasmes fascinants non ?

034 09:07:15

036 09:07:15 039 09:07:15

047 11:07:1511, 12, 13 juillet, retour vers les Lavezzi  doublés tôt le matin pour gagner Bonifacio. Glisser sur l’eau au pied de ses majestueuses falaises de calcaire reste un moment rare.

050 11:07:15

Ce yacht british bien qu’immense donne une meilleure perspective de cette architecture de calcaire.

053 11:07:15 Pas question de dormir dans un port, la mer est clémente, les Bouches ont été passées en douceur: poursuivons.

Nous croiserons successivement Figari, le golfe de Roccapina, de Murtoli, pour doubler la pointe de la Senetosa et poursuivre plein Nord pour s’abriter du libeccio attendu dans la baie de Valinco plus précisément à Campoloro.

059 11:07:15A Campoloro… tout est beau ! Certes un peu encombré le soir mais … beau. A éviter le « restaurant des amis » et sa supérette sur laquelle débouche le chenal d’accès des annexes. Lui préférer le bar des Mouettes au bout de la plage, connections internet assurée. A savoir: les mouillages sont privés, ancrage sur fond de posidonie protégé de  la tour génoise.

 060 11:07:15

064 12:07:15

                 062 11:07:15

067 12:07:15                  069 12:07:15

14, 15 juillet, traversée des golfes de Valinco et d’Ajaccio sur mer agitée, creux d’1,5m mais moitié de la route avec la houle de 3/4 arrière, confortable.

072 14:07:15

Arrivée Ajaccio Vieux-Port et réception parfaite par M. Simonetti, le directeur du port. 52€ la nuit avec des sanitaires, douches, pontons presque neufs. Je recommande.

075 15:07:15

077 15:07:15

076 15:07:15

16 juillet, nous quittons Ajaccio via les Sanguinaires pour une heure de navigation en direction de Cargèse.

085 16:07:15

Nous stoppons les machines dans la baie de Sagone. 087 16:07:15 17 juillet nous rejoignons cette fois Cargèse pour la nuit, un peu coincé à l’entrée du port, face à la montée vers la ville et ses deux églises grecque et latine. Ambiance atypique de village Corse a qui les grecs ont demandé asile pour échapper aux turques.

096 17:07:15106 17:07:15

108 17:07:15  107 17:07:15

18 et 19 juillet, nous retrouvons Daniel déjà amarré dans la baie d’Arone,

089 16:07:15

très très belle plage, deux bons restaurants qui proposent un service navette pour leur clientèle, une eau transparente. La visite d’une grotte voisine en annexe et à la ram pour respecter la quiétude et splendeur des lieux rajoute au tableau. Première nuit calme et seuls. Eau sans une ride. La météo semble orientée sur le beau, le baro est stable autour de 1013mb prenons le temps pour visiter une région souvent balayée par le libeccio. La deuxième nuit est gâchée par une houle persistante jusqu’à nous laisser une heure de repos au petit matin. Partons pour plus calme avec une houle de trois quart arrière  direction la baie de Girolata au sud de la réserve de la Scandola.

117 18:07:15  118 18:07:15

119 18:07:15 128 18:07:15

133 19:07:15 134 19:07:15

135 19:07:15 138 19:07:15

20 juillet, Girolata offre la protection de la houle d’ouest qui nous avait fait défaut la nuit précédente: Bonne Nouvelle.

142 20:07:15 143 20:07:15

146 20:07:15 147 20:07:15

149 20:07:15 153 20:07:15

154 20:07:15 155 20:07:15

156 20:07:15 157 20:07:15

Mais il faut imaginer Girolata sans mouillage organisé, tel que les Génois l’ont découvert pour se protéger des pirates en construisant la redoute dominante, oublier les navettes de touristes entrant bien au-delà des trois nœuds autorisés, ne voir que les vaches venues en toute liberté goûter de la compagnie des hommes et prendre de la hauteur en parcourant le chemin du facteur pour apprécier pleinement le site. Tout fut fait dans l’après midi, nous partions pour Calvi dès le lendemain.

158 21:07:15 160 21:07:15 21 juillet, contre toute attente, les services de la capitainerie sont parfait et une place nous est réservée sur la canal 09 en approche finale du port. Il semblerait que l’année soit moins favorable que précédemment, le port était vide la semaine précédente ! Bon le point contestable est que nous sommes en bordure de quai, mais sous la citadelle qui bien que fièrement dressée sous le bateau ne parvient pas à nous écraser ou alors peut être de sa seule puissance contenue … enfin, toute nuit passée on a très bien dormi, bien protégés.

180 22:07:15

181 22:07:15Et puis le charme de Calvi opère. Une journée à la plage a buller et lire sur des matelas entre deux siestes et trois bains de mer, « ça le fait bien » ! 22 juillet, la météo n’annonce rien de bon pour samedi et dimanche. Nous sommes mercredi, il serait donc possible de gagner St Florent ou même Bastia en partant maintenant, mais voilà nous voulons une nuit dans une baie du désert des  Agriattes. Rien ne nous presse on reste donc sous la citadelle.

  Et une petite excursion le lendemain vers le phare de la Revelatta entrecoupée de baignade 186 23:07:15s 190 23:07:15   179 21:07:15On est un peu près du quai (!) mais par bonheur les musique s’arretent vers 11h et les nuits sont bien calmes 195 23:07:15 196 23:07:15 199 23:07:15 204 23:07:15  Voilà, c’est bientôt la fin, demain nous repartons pour éviter un fort mistral qui se transforme en libeccio aux abords de la Corse et qui vont nous bloquer ici si on ne largue pas les amarres demain matin… ce qui fut fait 24 juillet, 7h20, retour à Bastia pour une navigation de 64 Mn 206 24:07:15 207 24:07:15 210 24:07:15 213 24:07:15 Quelques bains sur le parcours pour se raffraichir dont un au coeur des îles Finocchiarola 215 24:07:15 216 24:07:15Et Bastia est atteint à 17h30 pour conclure ce Tour de Corse                                             FIN  

avis sur le Greenline 33 / 3 ans

Mise à l’eau Avril 2011, Moteur VW marine de 165 cv TDI.

699 heures moteur,

dont 413 heures en 2011

dont   37 heures en 2012

dont 105 heures en 2013

dont 144 heures en 2014

5% à 2200 tours 8 knts

75% à 1800 tours 6,5 knts

20% à 1000 tours à 5 knts

2 454 litres de fuel consommés soit 3,51 litres pour 70% de

Entretien et révisions VW

 

Ce qui pourrait être amélioré :

jauge à fuel obsolète, vanne des WC fuyarde (pas de pb depuis la réparation), différence de 15° entre le thermomètre digital VW et le thermometre du tableau de bord, pas de vanne d’arrêt de fuel.

Ce qui va bien :

Je suis toujours sur les batteries d’origine (1 de 100w pour le guindeau, 2 de 120w pour les servitudes, 1 de 100w pour le moteur)

La position du dinghy est ok depuis que je le glisse et l’attache entre les deux coffres arrières, legerement dégonflé pour rabattre les 2 cones. Le moteur de 2,5cv est protégé en position verticale dans la profonde baille à mouillage ! Le dinghy est regonflé dans le cockpit, plateforme arrière baissée, le moteur est alors repositionné sur le dinghy avant d’être glissé par la plateforme directement dans la mer.

Le confort général : les rangements, le frigo, les équipements cuisine, le lit de 1,60 confortable et sain, les bâches de protection du cockpit (on aurait pu mettre des volets occultants sur les fenêtres transparentes pour se protéger du soleil). La banquette simple comme lit invité (je n’ai pas l’option lit double invité). L’aération générale avec le hublot central ouvrant. Les autres volets occultants. La salle de bain ….. etc

Le comportement marin :
Celui qui connaît le meltem ou la bora saura ce que sont ces épisodes venteux de la Méditerranée en été. Les vagues dépassent rarement le mètre et demi mais nous avons du en essuyer de plus hautes dans le golfe de Patras. Pas de probleme lorsque la vague porte dans le sens de la navigation. Face à elle, il faut «négocier à la main» comme tout autre bateau, mettre selon les cas un peu de tours sur les 165 cv du moteur et bien accrocher le frigo qui aurait tendance a s’ouvrir. L’etrave resiste bien mais un profilé de proue plus effilé aurait amélioré le comportement en réduisant malheureusement le confort de la cabine avant : pour moi l’équilibre étrave/confort cabine est le bon.

 

1er Avril 2012: les vacances sont finies …

… une année de vie sur un bateau de 10m avec notre chienne malinois Lola ! Nous avons repris le ferry vers Toulon

1er Avril 2012: les vacances sont finies ... dans 13 croisière mediterranée avril 2012 Le retour ! IMG_5475-copie-1

puis vers Vence comme prévu le 31 Mars pour l’état des lieux de sortie de notre locataire providentielle qui a conservé la maison durant notre croisière, la maison n’a pas subi (trop) d’outrage bien que l’ayant transmise quasi neuve il était impossible de la retrouver en même état mais TVB.
… une année de rencontres et de nouveaux amis, de découverte de la mer et de la vie sur l’eau, dans les ports, au mouillage; découverte également du comportement d’un bateau qui a bien tenu ses promesses de sécurité, de fiabilité et de confort et toc ! (je ne suis pas sponsorisé par la marque)
… une année à nous mesurer aux éléments et peut être aussi a nous-même lorsque les bonnes conditions se faisaient attendre, mais on s’est toujours trouvé a la bonne place (confortable ou non!)
… une année a découvrir quelques pays de la Mediterranée même si un mauvais Meltem a contrarié notre route en nous refusant l’accès a la Turquie, ce sera donc une autre fois !
Ce blog s’arrête donc ici, il nous sera utile pour combler nos futurs trous de mémoire (!!!) mais peut être le récit illustré de cette expérience profitera-t-il a ceux qui comme nous, avec un chien ou non, ont comme idée de larguer les amarres pour une belle tranche de vie .
Le Greenline 33 est amarré a Bastia, dans le vieux port. nous sommes chanceux. Il est a sa place ici, et Bastia nous a fait un si bon accueil que nous reprendrons le ferry Nice/Bastia/Nice pour nos futurs WE.

Des projets ? bien sûr ! de Bastia la route d’Elbe de Capraïa et de Monte Christo, les 3 iles voisines seront au programme 2012., et encore la Sardaigne et plusieurs tour de Corse. Et pourquoi pas le Canal du Midi ?

Merci donc à ceux qui ont suivi le périple et qui ont échangé via leurs commentaires, on a aimé !
Félicitations pour Lola, il n’était pas possible de trouver une chienne plus appropriée au bateau… si si ! Et combien de portes se sont ouvertes grace a elle ?
Admiration pour Nadia … sainte Nadia pour qui l’eau était jusqu’alors un élément pour étancher une soif ou se nettoyer le bout du nez et qui a découvert qu’elle pouvait, une fois salée, être la cause de tant de bons souvenirs. (Son illumination par un vitrail de la chapelle Ste Marguerite a Rapale la veille de notre départ n’est il pas Le signe ? -)

IMG_5357-copie-1 dans 13 croisière mediterranée avril 2012 Le retour !

IMG_5366-copie-1-112x150

Au revoir !!

IMG_0281-copie-1

IMG_0606-copie-1

2011 c’est bientôt fini !!!

9 mois en mer.
9 mois dans le Greenline 33 a gouter le plaisir d’un grand confort
Nous aurons peut être quelques difficultés a nous retrouver a terre sans le léger balancement qui berce nos journées (et nos nuits !)
En attendant il aura été question durant cette dernière semaine de promenade en mer pour que Greenline 33 et a terre avec pour commencer la région de Murato et un sentier que je recommande « terres et eaux »:
2011 c'est bientôt fini !!! dans 09 croisière mediterranée dec 2011 IMG_4612-copie

IMG_4613-copie dans 09 croisière mediterranée dec 2011

IMG_4618-1-copie

IMG_4619-1-copie

IMG_4636-copie

De quoi avoir besoin de se détendre:

IMG_4643-copie

Puis le lendemain escalade en haut de la tour de Seneque accessible par le col Ste Lucie

IMG_4647-copie

IMG_4659-copie

IMG_4662-copie

IMG_4680-copie

Le 28 décembre, Ajaccio via les hêtres et laricios de la forêt de Vizzavona

IMG_4682-copie

Cascade du « voile de la mariée » de la région de Bocognano…

IMG_4695-copie

et arrivée à Ajaccio sous un temps idéal et une température de 18° printanière

IMG_4704-copie

IMG_4717-copie

IMG_4729-copie

IMG_4731-copie-300x225

… sur la route des îles sanguinaires

IMG_4733-copie

et retour a Bastia

IMG_4747-copie

Croisiere aux marines de Sisco avec le greenline 33 le 29 puis, aujourd’hui 30 décembre, quittant Bastia cap sur la pointe de Agnello, face a l’île de Giraglia

IMG_4753-copie

Voici Barcaggio

IMG_4756-copie

IMG_4757-copie

Vent fort a tres fort !!!!

IMG_4763-copie

Voici Centuri, un cimetiere dont les tombes et chapelles sont éparpillées en village …

IMG_4771-copie

quel port ravissant !!

IMG_4777-copie

IMG_4786-copie

IMG_4788-copie

IMG_4794-copie

IMG_4796-copie

coucher-soleil-nonza-copie

Quant au reveillon la charcuterie corse sur un Patrimonio fera bien l’affaire !

IMG_4699-copie

escapade continentale: chamonix du 17 au 23 novembre

Amarres croisées, défenses doublées, 2 boules de pare-battage pour défendre la poupe, tout semble paré pour abandonner notre Greenline 33 dans le port de Bastia quelques temps. Un ferry de nuit apres et direction… chamonix,

escapade continentale: chamonix du 17 au 23 novembre dans 08 croisière mediterranée nov 2011 img3983copie

pour une mer (cette fois de glace) de glace et montenvers (les drus en arriere-plan)

img3990copie mer de glace dans 08 croisière mediterranée nov 2011

img3997copie montenvers

img4012copie

1200 metres de dénivellés apres voici au loin chamonix sans la neige

img4001copie

8 jours d’escalade en montagne pour oxygeniser, et la fondue de Seb pour caler le randonneur !

img4008copie

img4013copie

suite escale bastia en greenline 33

Macinaggio au nord du cap corse le 22 Octobre c’est un sentier des douaniers avec:
La plage des îles Finocchiarola,

suite escale bastia en greenline 33 dans 08 croisière mediterranée nov 2011 img38001copie

le site protégé de Canpadula, un maquis de myrte, lentisque, bruyere et arbousiers,

img3807copie villages corses dans 08 croisière mediterranée nov 2011

la tour génoise Santa Maria,

img3821copie

img3827copie

img3845copie

Le 29 Octobre forêt de Galghete pour rôder la magic’ Panda

img3877copie

img3873copie

et une bonne dizaine de village de la « Casinca » dont la fontaine de Loretu et en vrac quelques photos de corse

img38491copie.jpg

img3869copie

img3882copie1copie

img3887copie1copie.jpg

A bord: la sécurité

La conception du bateau, l’état de la mer, la force et la direction des vents, la nature de la propulsion, l’entretien, tout sur le bateau est facteur de risque, même le facteur humain !
Sans prétention, voici quelques lignes:
La météo est une donnée essentielle de la sécurité en mer en cela qu’un croisement de données (internet, capitainerie, VHF) permet de limiter l’impondérable d’un vent et d’une hauteur de vague sous évalués. Je ne dispose pas d’outils plus élaborés tels que Blu et autre Navtex.
Malgré tout, on a vécu quelques moments délicats (coup de bora sur Pula en Croatie, bourrasques force 6/7 dans le golfe de Patras et d’autres encore), voici comment je m’en arrange !
D’abord la catégorie B « AU LARGE  » du Greenline 33 (classement des bateaux marqués  » CE « ) rassure: elle informe d’une capacité a supporter une hauteur de vague significative jusqu’à 4 m et des vents pouvant aller jusqu’à la force 8. Ensuite les vagues en méditerranée sont rarement hautes, mais ce qu’elles n’ont pas en envergure elles le retrouvent en nervosité. Ces vagues hachées que lèvent des bourrasques entrainant des paquets d’embruns ne sont pas rares en été. Le bateau a été courageux dans ces circonstances et le passage de vague convenable. Bien sûr un profilé d’étrave plus marqué aurait fendu les vagues frontales plus agréablement mais l’impression globale est bonne. Le bruit cabine est acceptable et peu de bruits parasites pour rajouter du stress.
Les 2 ailerons stabilisateurs procurent un confort certain sans lesquels nous aurions peut être été malade… who knows ?
Dans ces circonstances « extrèmes » (toutes proportions gardées bien sûr !) j’ai a disposition:
- - un condensé manuel des procédures d’urgence radio dans la langue du pays traversé si possible et en anglais de toute maniere car la VHF Raymarine a bord est contestable sur le plan pratique (euphémisme),
- - une liste des objets a embarquer dans l’annexe en cas d’évacuation précipitée
- - le sac de sécurité a vue avec trousse a pharmacie, eau douce, de quoi se protéger du soleil, du froid, de la pluie, gilets, lampe, miroir, fusées, VHF portable Midland sous enveloppe plastique chargée, tel portable, ordinateur sous housse, enfin les papiers identité et bateau)
- - une annexe sûre (car je n’ai pas de radeau de survie) maintenue au bateau par un bout de mise a l’eau rapide
- - un couteau a pain (si si) idéal pour couper rapidement le cordage de maintien de l’annexe au roof
J’ai l’œil fixé sur la pression et température moteur, mais aussi sur les vagues a négocier manuellement, pilote débranché, j’ai plutôt tendance a garder la côte a distance respectable, j’ai plusieurs plans : le « A » pour la ligne directe vers le port choisi au départ, les autres pour les abris selon ce que m’en auront renseigné les guides marine (Imray et Bloc Marine) car tous ne sont pas abordables par gros temps nous en avons fait par 2 fois l’expérience.
Mon équipage revêt le gilet et est interdit de quitter la banquette, couché (par gros temps)
Les passavants permettent de circuler sans probleme, j’en ai fait l’expérience en reprenant les amarres de l’annexe que le vent décollait du roof.
La visibilité est rendue médiocre par le vent et les paquets de mer. L’essuie glace remplit bien son rôle.
La lecture du radar est plus difficile et l’interprétation des échos parasites relevent d’une longue expérience. J’ai fini par lire les infos avec assez de certitude pour que l’objet devienne un ami et perde son caractère anxiogène !

Il m’est arrivé de tenir cette situation – en prenant le temps de rassurer périodiquement les passagers – 3 heures durant… c’est long ! Mais a la fin je me suis habitué. J’en ai conclu que c’est soudaineté du changement de condition de mer qui est facteur d’inquietude, pas le comportement du bateau. Ceci dit, ce motor-boat de 10 mètres n’a ni voile ni moteur de secours en cas d’avarie. Les prévisions de mer doivent donc être plus sérieusement analysées ce qui n’empêche pas a l’évidence ces aventures dont on ne garde pas de souvenir pénible.

Marciana marina…. La Corse

Pour nos dernieres heures en Italie / île d’Elbe on béni ce temps de Septembre: se baigner enfin dans une eau de température plus adequate: – 3° ce qui nous met une eau a 26°. Plus reposant et plus sportif pour vraiment nager. On quitte le port de Marciana le 16 Septembre a 7 :30 pour 34 Nm en direction de la Corse…

img3263copie.jpg

img3266copie.jpg

img3267copie.jpg

img3270copie.jpg

… dont on apercevra la côte 10 Nm avant l’arrivée.

img3270copie.jpg

img3274copie.jpg

img3277copie.jpg

img3278copie.jpg

Voilà une page qui se tourne, celle des salades grecques et de l’ouzo, du chianti et des pâtes al dente…

img3283copie.jpg

Vivent les charcuteries et fromages corses, et la gentillesse dont nous constatons les effets dès notre arrivée

img3328copie.jpg

On s’installe sur notre place du vieux port (préféré d’emblée a la marina de Port Tonga) à l’heure de la sieste ! autant dire que la ville est endormie comme notre capitainerie, sourde et muette a nos appels VHF. Ce qui ne veut pas dire qu’ils ne nous ont pas vu mais plutot que notre arrivée et la place choisie ne necessite pas d’intervention particuliere. Nous le vérifierons plus tard puisque notre arrivée a été tres remarquée !

img3283copie.jpg

img3286copie.jpg

img3293copie.jpg

La petite fuite sur la pompe a eau est certainement dûe a une perte sur le joint torique : démontage puis intervention de Louis Sageot censé être soit accoudé au bar soit sur le terrain de boule. Quand je met la main sur Louis, il est au fond d’un moteur de bateau ! Balivernes donc, mais ça le fera bien rire. Etonné de la conception de notre Greenline 33 , on échange sur les performances, le confort : on est d’accord et sur ce il m’emporte ma pompe …

img3303copie.jpg

Lola nous présente Apollon, berger allemand mâle de 6 ans. Sympathie immédiate avec son maître qui nous invite le lendemain au café avec le patron du port de Bastia : coup de chance, merci Lola, le patron nous assure d’une place pour l’hiver alors que la capitainerie nous interdisait tout espoir : en effet, un bateau a coulé la semaine dernière en mer, sa place devient donc libre !!!! Pourvu que ma place ne se libère que sous ma propre volonté !

Premiere découverte de Bastia, je m’y sens bien. C’est peut être le bon plan pour l’hiver.

img3307copie.jpg

img3300copie.jpg

img3309copie.jpg

img3317copie.jpg

img3308copie.jpg

123



Découverte du Cameroun |
collias30 |
2 Pedales sur 1 Velo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | été à jijel
| keil4
| surlesroutesenfamille