Le chien a bord d’un bateau…

Notre chienne Lola a 5 ans. C’est un berger allemand/malinois qui n’est pas de pure race. Elle pèse 33 kg et est fidèle, obéissante, calme et caline… rien que ça !

Le chien a bord d'un bateau... dans - Un chien dans un bateau... img1945copie

Notre bateau a moteur est un Greenline 33. Peu rouleur grace a 2 quilles et naturellement pas gîteur, il est équipé d’un cockpit par définition extérieur au carré où le chien ne pénètre pas. Lola ne connaît pas la cabine avant du bateau, c’est notre chambre et son accès lui est interdit. Son coin c’est le cockpit, protégé en hiver et les nuits fraîches ou humides par une bâche qui vient jusqu’à fermer l’accès aux passavants. L’espace de 3,4m x 1,3m semble suffisant pour les journées de navigation comme les nuits.

img1651copie chien dans - Un chien dans un bateau...

Le bateau évolue par tous les temps, et Lola passe ces journées de mer à sommeiller ou dormir. Le bercement naturel produit un assoupissement ponctué de rêves tels qu’en témoignent quelquefois des mouvements désordonnés de pattes.
Les grands coups de mer sont « supportés » : elle est mouillée par les embruns et attend patiemment la fin de l’épisode. En navigation, toutes les bâches sont repliées bien sûr…
En été, la chienne se déplace dans le cockpit où elle trouve toujours une place a l’ombre, la casquette du roof protégeant l’impact des rayons.
Le pont est en bois et le moteur n’est pas immédiatement dessous limitant ainsi les vibrations. Trop de vibrations nécessiteraient un bout de gazon synthétique qui a la propriété d’être moelleux et pas sensible a la mer.

img0497copie

Les obligations: D’abord le passeport pour animal de compagnie qui ne nous a été réclamé qu’une fois en Grèce sur 120 étapes et le préposé en voyant le passeport pour animal de compagnie et les attestations de vaccinations a refermé immédiatement le document en nous libérant. La vaccination contre la rage est obligatoire pour tous les chiens vivant en zone déclarée infectée
Il est inoculée en même temps que le CHPPI qui comprend la maladie de Carré, l’hepatite de Rubarth, la parvovirose, la toux de chenil parainfluenza type 2 enfin le vaccin de la leptospirose. Les deux sont à renouveler tous les ans.
Un traitement anti-tiques, puces et moustiques est bienvenu. Nous avons délogés des tiques en grèce où les chats abondent…

img0170copie.jpg

Dans un autre domaine, il faut savoir que les autorités n’aiment pas les chiens bruyants ou nerveux. Ni dans les postes de formalités ni sur les pontons.
Enfin la muselière et la laisse. Lola ne porte même pas de collier ! Nous avons donc nous résigner a les acheter spécialement pour les vaporettos vénitiens où elle a du supporter cet accoutrement vexatoire pour sa sagesse naturelle. Nous les avons remisé dans les fonds du bateau immédiatement après puisque plus jamais cela ne nous fut demandé dans les pays traversés.

La visite des églises, musées et monuments : les chiens sont interdits. Lola attend notre sortie sagement et patiemment : idéal ! sinon il faut tirer a la courte paille celui ou celle qui ira se cultiver !

Les besoins requièrent d’être à terre au moins une fois par jour, ce que nous avons toujours fait que ce soit en amarrant dans un port ou en mettant le dinghy a l’eau. Il lui est arrivé de « tenir » en se « retenant » plus de 15 heures sans paraître affectée puisqu’à l’arrivée elle a pris le temps de choisir son endroit idéal !! Notre gazon synthétique avait pour but de l’inviter a se soulager en mer. Il en a rien été puisqu’elle a immédiatement couché dessus. Sans doute aurait elle dû « préparer » le gazon avant en laissant quelques odeurs encourageantes
Bien sûr l’animal doit pouvoir monter ou descendre du dinghy et ceci même si le bateau accouplé au dinghy ne remue pas au même rythme. Lola est tombée 3 fois à l’eau en montant sur un quai trop haut, en mesestimant sa distance ou en s’appuyant sur les boudins fuyants du dinghy. Chaque fois nous sommes là pour la tirer d’affaire et on l’empoigne fermement pour la sortir du bain forcé

Les bains de mer sont incontournables, peu de chiens refusent ou ont peur de la mer. Lola y va seule, sans nous pour se raffraîchir ou avec nous si on reste pastrop loin du bord. Attention il faut choisir l’endroit où le jet de rinçage est a proximité ! Sinon gare aux plaques rouges sur le ventre et autres démangeaisons. Lola va directement sous le jet après. Ca peut être une douche de plage qui fait rire les baigneurs ou plus sûrement le tuyau opportun sur le quai. Sinon elle profitera de l’eau des citernes du bateau.

img0827copie

Le soleil en été (température moyenne 30°) ou le froid en hiver ne doit pas être un problème exagéré. Selon leur race, les chiens ont capacité a supporter d’autres climats que celui du canapé du salon. Ajoutons que les nuits en mer en méditerranée sont rarement humides et sur 140 jours de mer depuis Avril le pont fut très mouillé peut être 5 fois !
La nourriture de Lola est à base de croquettes, agrémentées de quelques pâtes lors des journées de traversée pour qu’elle se repose rassasiée et pour avoir l’énergie d’une éventuelle épreuve.

Le chien peut enfin être un excellent gardien de bateau. En Albanie ou quelques jeunes sont venus rôder, elle fut dissuasive. Nul ne peut approcher le bateau sans se sentir épié, pas très agréable, soit ! mais tout le monde comprend et sourit. Il lui arrive malheureusement de s’attribuer la garde de la totalité du quai : Elle fait un tour rapide des propriétaires et saura sélectionner l’intrus !

img0660copie

Voilà pour notre expérience, il faut la rapporter à la nature d’un chien et à la conception du bateau. Mais ce petit exposé a pour but d’encourager ceux qui, accompagnés de notre ami a quatre pattes, s’interrogent sur sa capacité a endurer l’exercice.

img0693copie1

Carte de membre permanent du « stress club », club canin réservé aux yacht’s dogs et attribué par les Trolls dont je conseille le site: http://www.lepetitmondedetroll.fr/topic/index.html

cartemembresgnfront20081.jpg

7 Réponses à “Le chien a bord d’un bateau…”


  • Bonjour,

    Moi aussi j’ai un petit toutou et elle navigue avec moi je pars du principe que lorsqu’on a un chien il fait partie de notre vie donc il partage tous nos moments sauf si ils seraient nocifs pour notre compagnon. Sur le bateau un 36 tous se passe bien elle va et vient comme elle veut sauf sur les lits et elle garde le bateau la nuit lorsque l’on dort mais on ne la laisse pas seule à bord.
    Merci pour les infos car pour l’instant je suis toujours au port le soir avec des durées de nav de 7H maxi.
    Bon vent à tous et gros câlins à nos petites bêtes.

  • Si l’on a décider d’emmener son chien à bord c’est que l’on l’aime, mieux que le chenil. Pour ceux qui vivent dans un espace agréable (maison avec grand terrain), pour sûr, ce n’est pas un cadeau pour l’animal. Su un bateau un chien doit être parfaitement dressé et n’aboyer que si quelqu’un monte à bord, autrement on gène les « autres » et le monde nautique n’est guère fraternel.

  • bonjour ma lolotte
    Comme tu dois avoir tes oreilles qui sifflent, mais alors qui sifflent……
    Toi qui généralement ne les bougent pas d’un poil, sauf quand ton maître te le demande !
    Continue à bien naviguer.
    Une ENORME caresse rien que pour toi
    Nath

    mmmmmm, je me laisse faire, trop bon !

  • bonsoir,
    nous avons tourné avec notre hood 38 sur une bonne partie de la mediterrannée nous avions nora qui est une chienne labrador qui va malheureusement sur ses 14 ans (c’est la fin)à l’époque quand nous avons été en italie et qu’elle ne voulait pas supporter la muselière
    ça nous a posé quelques problemes ,
    comme un voilier est plus lent qu’un trawler il fallait faire des étapes de moins de 2OH et des que l’ancre etait au fond elle se jetait à l’eau pour aller a terre se soulager ,si ce n’etait pas pressé elle sautait dans l’annexe et attendait qu’on l’emmene ,
    des qu’elle ne sera plus la ,nous ne savons pas si nous allons reprendre un compagnon nous en sommes au quatriéme et c’est beaucoup de contraintes ,bonnes nav
    alain

    bonjour,
    C’est notre deuxieme chienne. La premiere, de même poids et sortie du refuge, n’avait pas le calme nécesaire a la navigation.
    La contrainte du chien est bien sûr reprise dans votre commentaire, mais bon, on s’y plie volontiers même au détriment de quelques prises d’ancre
    Mon bateau n’est pas beaucoup plus rapide que le voilier: notre vitesse est de 7 noeuds. Seul le maintien de cap nous permet de faire des sauts de puce de 30 Nm en 5 heures amarrage compris.
    Ce rythme « imposé » et motorisé nous évite toute fatigue, ce qui pour un long périple est appréciable… et nous permet de garder notre énergie pour les visites à terre (quand la chaleur d’été le permet)
    Votre Nora ressemble a Lola, elle vous a surement apporté autant de bonheur qu’elle en a éprouvé en vous accompagnant en navigation
    Bonne journée

  • excusez moi, il faut lire: dans sa niche avec lui SANS MARQUE d’agressivité de sa part et que la cour était commune, donc qu’il m’y voyait tous les jours

    j’ai aussi eu un voisin de passage qui avait un gros schnauzer
    il m’a demandé si le chien me génait par sa présence éventuelle sur le ponton
    je lui ai demandé de me présenter au chien, j’ai fais connaissance et tout problème à disparu

    autrement, au lieu de partir du principe que le Cador est parfait, aimé de tous et sans danger, il peut être utile de discuter avec le voisinage, donner quelques explications et éventuellement parfaire la connaissance entre le chien et les voisins , tout le monde n’ayant pas naturellement le sens canin et n’étant pas capable d’avoir spontanément la bonne attitude ( pour ma part, un chien vient vers moi en aboyant, j’ai plutôt tendance instinctive à partir en courant ou me mettre en position de défense alors que c’est certainement pas la bonne solution

    et je n’ai pas la vanité de croire que je suis le seul à agir ainsi ou à avoir le même problème

  • bonjour
    l’amitié ne s’impose pas et o peut choisir d’ignorer la gens canine

    j’ai eu pendant un certain temps l’impossibilité d’accéder à mon bateau, un voisin charmant mais très con ayant trouvé drôle de laisser vaquer un très gentil chien qui venait en courant vers ceux qui approchaient du ponton en aboyant

    il parait que c’était pour « jouer » ….sauf que j’ai jamais trouvé çà drôle et que j’ai eu des paniques incontrôlables ( il est bien connu que la peur ne se commande pas)

    la loi précise que les animaux doivent être sous contrôle permanent de leur propriétaire, ce qui interdit de laisser un chien seul sur un ponton sans surveillance ou sans moyen d’attache

    je pense qu’il faut s’en tenir là ou accepter de voir abattre son cher Médor en cas de morsure sur un passant, ce que je ne souhaite pas pour ma part

    supposons un mec avec un très gentil lion ou un gros alligator bien dans sa tête et qui n’a jamais mordu personne au milieu du ponton……on laisse faire?

    mon seul message est qu’un chien à bord c’est bien tant qu’il reste sous contrôle permanent et que c’est inacceptable dès qu’il constitue une gène pour le voisinage…..et que le propriétaire n’est vraiment pas qualifié pour juger de la chose

    Cordialement

    PS je suis absolument sans aucune agressivité envers les animaux, j’en ai jamais blessé ou tué, n’étant pas chasseur ou violent…..mais j’ai commencé à être mordu sévèrement et sans préavis, vers l’age de 3 ans, par le chien « très gentil, bien dans sa tête et demandant les caresses » d’un voisin avec lequel (le chien) je jouais depuis longtemps, que je connaissais bien et qui me connaissais aussi très bien, en passant simplement à un endroit qu’il a voulu défendre sans raison particulière, c’est à dire à 2 m de sa niche alors qu’il m’était arrivé d’entrer dans sa niche avec lui d’agressivité de sa part et que la cour était commune, donc qu’il m’y voyait tous les jours

  • Bonjour,

    j’ai bien noté que ce chien s’approprie parfois le ponton et monte la garde

    c’est absolument inacceptable

    si vous avez choisi un chien que vous aimez, c’est pas forcément le cas des voisins qui méritent aussi le respect et doivent pouvoir aller sur leur bateau et vaquer sur le ponton ou le quai sans être importuné par un chien

    j’ai toujours été mordu dans l’espace public par des chiens « gentils » laissés sans surveillance et en liberté auxquels je ne demandais absolument rien

    le chien du bord doit impérativement rester à bord ou sortir en laisse et muselé sous contrôle.

    -Cher « jp » Pour être plus explicite, voila un chien bien dans sa peau qui attire la caresse. Ce que les voisins de ponton ne manquent pas de faire. Bien sûr si ce n’était pas le cas, j’irais sans doute dans votre sens ou mieux encore je ne l’aurais pas emmené. J’entend bien la peur que vous inspire les chiens car vous avez été mordu plusieurs fois et ce n’est pas très agréable; il est aussi probable que cette crainte soit ressentie par l’animal vous refusant durablement d’en devenir ami. Merci pour votre commentaire

Laisser un Commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.




Découverte du Cameroun |
collias30 |
2 Pedales sur 1 Velo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | été à jijel
| keil4
| surlesroutesenfamille